Ce que les gens disent

Voici une sélection de messages de soutien qui m’ont été adressés récemment par des personnalités du monde du cyclisme et d’ailleurs.

 

Osama Al Shafar - Président de la Confédération Asiatique de Cyclisme (ACC) et la Fédération Nationale des Emirats Arabes Unis (UAE)

Maintenant que j’ai pris mes fonctions de Président de la Confédération Asiatique de Cyclisme (ACC) et la Fédération Nationale des Emirats Arabes Unis (UAE), à laquelle vous avez réservé un chaleureux accueil lors de la rencontre de Bahreïn, il est de mon devoir de vous remercier de votre coopération et du soutien que vous avez offert à l’ACC à tous les niveaux.

Votre discours d’inauguration au congrès de l’ACC à Bahreïn a permis d’exposer votre vision et votre engagement en faveur d’une dynamique destinée à porter l’UCI vers de nouveaux sommets dans toutes les sphères, et a été l’occasion de mettre en avant ce que vous avez accompli lors de votre premier mandat de Président de l’UCI. À l’ACC, nous vous soutenons dans votre effort de transformation de l’UCI ; nous apprécions également l’attention toute particulière que vous prêtez au continent asiatique, à son cheminement vers la promotion de ce merveilleux sport qu’est le cyclisme et à sa recherche de l’excellence à tous les niveaux.

Je souhaite à nouveau vous assurer de notre coopération ainsi que de mon engagement à vous apporter tout le soutien possible pour mener votre mission à bien.

Michael P. Plant - Membre du Comité Directeur de l’UCI et athlète ayant participé aux Jeux olympiques de 1980

C’est pour moi un grand plaisir que de pouvoir affirmer mon soutien total et inconditionnel à votre réélection en tant que Président de l’UCI.

Parmi les points essentiels qui pour moi illustrent vos résultats sur une très brève période, je soulignerais les suivants :

  • Vous vous êtes engagé à diriger notre organisation dans la transparence, avec honneur et dignité. À mes yeux, c’est une ligne que vous avez brillamment tenue depuis votre élection en 2013.
  • Le soutien apporté aux confédérations, initiatrices de notre développement mondial, a été considérablement renforcé et les contributions financières qui leur ont été allouées ont connu une nette augmentation depuis votre élection.
  • Nos réserves financières ont atteint un niveau record sans que nous n’ayons eu à rogner sur nos objectifs de développement du sport. Sous votre Présidence, l’UCI a toujours offert un excellent service à ses fédérations membres et a organisé d’excellents Championnats du Monde et Coupes du Monde.

Enfin, j’apprécie que vous n’ayez jamais profité de votre rôle de Président de l’UCI pour tirer des avantages personnels de notre organisation. Vos efforts et vos objectifs quotidiens ont toujours été animés par la même motivation : faire votre possible pour améliorer notre organisation et nous rendre plus fort, en travaillant de concert avec les athlètes, les principaux intervenants, les membres, les fédérations, l’équipe de direction et le personnel. Votre approche très professionnelle, le respect dont vous faites preuve envers vos interlocuteurs et votre volonté de faire ce qui est juste ont aidé notre organisation à atteindre de nouveaux sommets.

Je souhaite vous remercier pour le leadership et le niveau d’excellence que vous démontrez chaque jour en tant que Président de l’UCI. Je pense que l’UCI et le cyclisme seront bien servis en vous ayant aux commandes pour les quatre années à venir. J’encourage fortement mes collègues à vous soutenir à nouveau lors du congrès de Bergen en Norvège.

Tracey Gaudry - Présidente de la Confédération Océanienne de Cyclisme et Vice-présidente du Comité Directeur de l’UCI

En tant que Président de l’UCI, Brian a adopté une vision de progrès et d’intégration en faveur du cyclisme féminin. Son engagement a été très clair dès le début, et cela m’a énormément aidée dans mon rôle de Vice-présidente de l’UCI et Présidente de la Commission Femmes de l’UCI. Sous la présidence de Brian, nos avons pu réaliser de réels progrès : professionnalisation du sport féminin dans toutes les disciplines, promotion de la plus grande participation des femmes et des jeunes filles dans le cyclisme sportif et de loisir, et plus grande implication des femmes dans la gouvernance, l’administration et la pratique du sport, pour n’en citer que quelques uns.

Harald Tiedeman Hansen – Président de la Fédération norvégienne de cyclisme et membre du Comité Directeur de l’UCI

En tant que membre du Comité Directeur et Président de la Commission Matériel, cela a été un grand plaisir pour moi de travailler avec Brian lors de son premier mandat. Nous avons énormément progressé dans tous les domaines, notamment sur le plan technologique, où nous avons fait passer l’UCI d’une fédération conservatrice à une fédération très favorable au progrès. Je me réjouis à l’idée de le soutenir lors de son deuxième mandat.

John Tolkamp - Président de la Fédération canadienne de cyclisme

Sous la direction de Brian, l’UCI a pris d’importantes mesures pour restaurer l’intégrité du cyclisme, stabiliser son fonctionnement, et surtout, développer tous les aspects de ce sport à l’échelle mondiale et d’une manière durable.  J’ai été à la fois honoré et ravi d’assumer le rôle de directeur de cette campagne de réélection et je m’engage à lui apporter mon soutien dans la réalisation de cet objectif. Je pense réellement que Brian est le mieux placé pour diriger l’UCI pour ces quatre années à venir, et pour faire en sorte que le cyclisme continue à faire des progrès significatifs. 

William Newman - Président de la Fédération sud-africaine de cyclisme

Le cyclisme sur piste s’est énormément développé sous la présidence de Brian, et je suis ravi d’avoir pu y contribuer en tant que membre de la Commission Piste.  J’ai la certitude que les quatre prochaines années sous sa direction déboucheront sur d’autres grandes réalisations pour le cyclisme sur piste, et pour le cyclisme africain toutes disciplines confondues.

Michel Thioub - Président de la Fédération sénégalaise de cyclisme

J’ai voté pour Brian il y a quatre ans et je suis heureux de voir qu’il a apporté un soutien indéfectible au développement du cyclisme africain. Donnons-lui l’opportunité de poursuivre l’excellent travail qu’il a entamé.

Federico Moreira - Président de la Fédération uruguayenne de cyclisme

Au nom de la Fédération uruguayenne de cyclisme, je tiens à dire que, sous la présidence de Brian Cookson, le cyclisme a su retrouver son prestige et que les intérêts des nations d’Amérique latine ont été mieux entendus et défendus qu’ils ne l’avaient jamais été. Pour ces raisons, nous soutenons entièrement sa réélection en tant que Président de l’UCI pour les quatre prochaines années.

Robert Farrier - Président de la la Fédération Nationale de Trinidad & Tobago

L’UCI a considérablement amélioré son image ces dernières années, une performance que l’on doit dans une large mesure au travail de M. Brian Cookson.   Dirigeant habité par une réelle vision, M. Cookson comprend le potentiel des athlètes de l’hémisphère ouest et soutient le développement et l’évolution à la fois des athlètes et des administrateurs de cette région.  Sous la conduite de Brian, l’UCI continuera à faire de gros progrès en matière d’amélioration du cyclisme et d’épanouissement de ses athlètes et administrateurs à l’échelle mondiale.  Il est sans aucun doute possible le meilleur candidat pour diriger l’UCI. 

Swiss Cycling

Swiss Cycling soutient la réélection de Brian Cookson.

Au cours des trois dernières années, Swiss Cycling a vu en Brian Cookson un Président direct, coopératif et compétent, qui a toujours été à l’écoute des préoccupations des Fédérations Nationales.

Brian a également fait preuve d'une grande crédibilité dans la lutte contre le dopage et a dirigé l’UCI comme une fédération ouverte et transparente. Il est important aussi de souligner qu'avec la participationde tous les acteurs clés, il a pris l'initiative d'adapter le cyclisme au contexte et besoins actuels, de manière globale et très rapidement.

Après avoir effectué tant de réalisations durant ces 3 dernières années, d'autres projets sont en cours d'élaboration par l'UCI pour être mis en oeuvre dans les 4 prochaines années.

C’est pour toutes les raisons évoquées ci-dessus que nous soutenons Brian Cookson pour sa réélection, en espérant une continuité dans le leadership de l'UCI. Nous sommes convaincus qu'il est sur le bon chemin et qu'il doit continuer dans cette lancée.

Capitaine Sawadogo - Président, Fédération Burkinabe de Cyclisme

Nous avons bel et bien lu votre manifeste et nous l'apprécions à sa juste valeur. C'est avec plaisir que nous vous verrons réélu à la tête du cyclisme mondial. sachez que vous avez tout le soutien du Burkina Faso et nous n'hésiterons pas de notre coté pour le succès de votre élection.

Dans l'espoir de fêter très prochainement votre victoire, veuillez recevoir, Monsieur le Président l'expression de mon profond respect!

Mabrouk Kerboua - Président de la Fédération Algerienne de Cyclisme

Nous avons reçu avec beaucoup de plaisir votre message pour votre réélection à un deuxième mandat à la tête de l’UCI et avons bien lu votre manifeste.

Notre fédération adhère parfaitement à votre stratégie de développement du cyclisme et nous vous remercions pour tout le renouveau que vous avez apporté pendant ces dernières quatre années au cyclisme, à travers le monde.

Nous, aussi, nous venons d’être élus pour un nouveau mandat olympique 2017 – 2020 et nous avons élaboré une stratégie de développement du cyclisme, dans notre pays, qui s’inscrit, totalement, dans la votre. Nous avons une piste en cours de réalisation qui nécessite une expertise internationale.

En attendant de vous lire, nous vous assurons du soutien de toute la Fédération Algérienne de Cyclisme, pour votre réélection. Veuillez agréer, Monsieur Le président, l’expression de notre parfaite considération.

Madis Lepajõe - Ex-Président de la Fédération estonienne de cyclisme

Je connais Brian Cookson depuis plus de 15 ans. Commissaire international à ses débuts, il est ensuite devenu président de British Cycling et porte-parole actif engagé en faveur d’une gestion transparente de ce sport que nous aimons tous. C’est un dirigeant qui croit en la démocratie. Brian parle aux gens et écoute leurs points de vue même s’ils sont bien différents des siens. Il est convaincu que le cyclisme doit continuer à se développer et qu’il faut imaginer de nouvelles idées pour attirer toutes les générations.

Brian ne fait pas de promesses irréalistes, mais il honore les engagements qu’il prend. J’ai un bon exemple en tête. Les fédérations nationales de cyclisme européennes se souviennent bien des discriminations dont l’Europe a fait l’objet durant de nombreuses années : la réglementation de l’UCI stipulait que tous les continents pouvaient tenir leurs championnats de cyclisme sur route, catégorie Élite, sauf l’Europe. Le Comité directeur de l’UEC faisait tout son possible pour changer cette réglementation, mais en vain. En tant que membre de ce comité, j’ai vu Brian défendre une réflexion progressiste.  Lors de la campagne pour les élections présidentielles de l’UCI en 2013, il avait présenté l’idée de lancer le Championnat d’Europe Route pour la catégorie Élite comme l’une des pierres angulaires de son programme. 

Une fois élu président de l’UCI, il n’a pas oublié cette grande promesse. Avec les membres européens du Comité directeur de l’UCI, il a pris toutes les décisions nécessaires et, le 18 septembre 2016, toutes les communautés de cyclistes tant européennes qu’internationales purent voir Peter Sagan revêtir le maillot de champion d’Europe lors de la remise des prix du premier Championnat UEC d’Europe Route à Plumelec, en France.

À présent, j’attends avec intérêt les nouvelles promesses de Brian, et je sais qu’il les tiendra.

Peter King - Directeur général de la Fédération Britannique de Cyclisme entre 1997 et 2008

J’ai eu le privilège de travailler en étroite collaboration avec Brian, tout d’abord lorsque j’occupais la fonction de directeur général de la Fédération Britannique de Cyclisme, entre 1997 et 2008, et ensuite en ma qualité de conseiller du comité exécutif de cette même institution. J’ai, tout au long de cette période, toujours eu beaucoup de respect Brian, pour sa connaissance de notre sport, son engagement, sa vision, son intégrité et sa capacité à diriger. Toutes ces qualités, il les a mises, avec succès, au service de British Cycling pendant les dix-sept ans qu’a duré sa présidence avant de les mettre à celui de l’UCI et du cyclisme mondial au cours de ces quatre dernières années. Transformer une organisation complexe quelle qu’elle soit est toujours une tâche ardue et de longue haleine et, afin de pouvoir compléter le manifeste de Brian, développer et continuer à améliorer l’UCI et le cyclisme mondial, un second mandat est nécessaire. Je soutiens Brian et je lui souhaite beaucoup de succès dans le cadre de sa campagne pour sa réélection.

Ricardo Nogare - Brésil, membre de la Commission Événements de masse de l’UCI

Brian a été un très bon Président pour l’Amérique latine et pour le cyclisme partout dans le monde. Nous avons tout particulièrement apprécié les efforts qu’il a déployés pour faire en sorte que les événements cyclistes des Jeux olympiques de Rio remportent un vif succès. Nous sommes ravis qu’il soit à nouveau candidat au poste de Président de l’UCI.

Lord Sebastian Coe - Président IAAF

Brian est devenu Président du Cyclisme à un moment particulièrement difficile pour le sport. Il a apporté un réel sens aux objectifs du Cyclisme et a su re-diriger ce sport. Je suis très heureux de soutenir ses ambitions pour servir un autre mandat en tant que Président de l'UCI.

Sir Philip Craven MBE - Président du Comité international paralympique (IPC) et membre du Comité international olympique (CIO)

Cela fait maintenant quelques années que je connais Brian, et ces quatre dernières années, il a défendu le paracyclisme alors qu’il avait de nombreux autres sujets à traiter dans son emploi du temps très chargé. Je suis heureux de soutenir sa candidature pour un deuxième mandat de Président de l’UCI, car j’ai la certitude qu’il pourra consacrer plus de temps à porter le paracyclisme à un stade supérieur de développement au sein de l’UCI.

Sergey Bubka - Membre du Comité international olympique (CIO)

J’ai été ravi de voir que le Président du CIO, Thomas Bach, avait proposé à Brian Cookson de rejoindre la Commission de l’entourage des athlètes que je préside, car en plus de disposer d’une grande expérience du sport de par les nombreuses fonctions qu’il a assumées, c’est un homme qui aspire au progrès. Il travaille très activement à la mise en place de réformes et est toujours en quête d’innovations. À mes yeux, c’est une très bonne chose pour le développement du sport et cela lui permet de s’adapter aux réalités de la vie moderne. De plus, j’ai beaucoup de respect pour la détermination de Brian à contribuer de cette manière au mouvement olympique et au cyclisme en particulier. C’est un réel plaisir pour moi que de continuer à travailler avec lui dans le domaine de l’olympisme.

Travis Tygart - Directeur Général de l’USADA (Agence Américaine antidopage)

Le positionnement de l’UCI vis-à-vis de l’antidopage a radicalement changé depuis 2013. L’organisation a acquis une réputation de partenaire de confiance ultra compétent, devenant un exemple pour les autres sports.

Peter Nicholson - Membre de la Commission Indépendante de Réforme du Cyclisme (CIRC) et expert pour l'Agence Mondiale Antidopage (AMA)

La vision claire de Brian Cookson et sa détermination inébranlable à s'attaquer aux problèmes de dopage dans le sport ont été au cœur du pouvoir de la CIRC à fonctionner de manière autonome et avec un large mandat. Il a fait preuve de grande détermination dans son engagement envers les objectifs de la Commission et s'est toujours tenu prêt à accepter tous les résultats, ce qui est révélateur de son leadership et de son intégrité. Je suis sûr que ses qualités personnelles et professionnelles ont également été essentielles au processus de réforme actuellement en cours dans le cyclisme et je suis convaincu que les programmes antidopage dans le cyclisme sont désormais plus forts que jamais sous sa Présidence et son orientation.

Andy Parkinson - CEO de l’Agence Britannique Antidopage (UKAD)

Il ne fait aucun doute que Brian est un homme d’une grande intégrité. Je le connais depuis de nombreuses années et il a toujours opéré au mieux des intérêts du sport. Depuis son élection à l'UCI, il a appliqué les mêmes principes et l'UCI est maintenant un partenaire de confiance dans la lutte contre le dopage; il est engagé dans la protection de tous les athlètes dans le sport et un grand défenseur du type de gouvernance requis pour ces organisations.

Rod Carr - Président de UK Sport 2013-2017 et membre du Conseil d’administration de UK Sport 2003-2017

Cela fait de nombreuses années que je connais Brian et j’ai énormément de respect pour tout ce qu’il a réalisé. En tant que Président de British Cycling tout d’abord, où son travail a contribué au succès couronné de médailles aux Jeux Olympiques et Paralympiques, et, plus récemment en qualité de Président de l’UCI, où il a fait preuve d’un réel leadership en mettant en œuvre des réformes importantes et nécessaires. J’espère que Brian sera élu pour un second mandat de Président, afin qu’il puisse continuer le travail entamé pour restaurer la réputation du cyclisme.

Baroness Sue Campbell - Présidente de UK Sport, 2003-2013

J'ai occupé la fonction de Présidente de UK Sport pendant une grande partie de la période où Brian Cookson était lui-même Président de British Cycling. Au cours de cette période, l'organisation a été transformée en une instance dirigeante performante qui s est fait remarquée pour son engagement permanent en faveur d'un sport propre, une équité sans précédent et des standards élevés en termes de gouvernance. L'intégrité personnelle de Brian, parallèlement à son engagement et son dévouement à son sport, était évidente, et ces qualités ont évidemment été absolument essentielles pour transformer l'UCI au cours des quatre dernières années. Je n'hésite pas à soutenir sa réélection pour un deuxième mandat en tant que Président de l'UCI.

Sir Hugh Robertson - Président de BOA - Comité National Britannique Olympique (et précédemment Ministre Britannique du Sport et des Jeux Olympiques de 2010 à 2013)

Je connais, et j'apprécie, Brian Cookson depuis plus d'une décennie et je l'ai observé présider pendant l'étonnante croissance du cyclisme au Royaume-Uni, qui s'est concrétisé tant en termes de nombre de médailles que de nombre de personnes qui pratiquent le cyclisme. Au cours de son premier mandat en tant que Président, Brian a fait preuve du leadership nécessaire pour réformer le sport et rétablir sa réputation. J'espère vraiment qu'il pourra réaliser un deuxième mandat pour terminer cette tâche essentielle.

Cedric Vasseur - Professional Cycliste Professionnel 1993 - 2007 Maillot Jaune du Tour de France et Consultant TV

Je félicite trés chaleureusement Brian Cookson et son équipe pour l’ensemble des actions qu’ils ont entrepris ces 4 dernières années. Brian a su redynamiser chacune des disciplines du Cyclisme et beaucoup de progrés ont été réalisés dans de nombreux domaines.

Chacune des familles du Cyclisme peut aujourd’hui se réjouir du travail accompli et constater que notre sport continue de séduire, d’attirer de plus en plus de fans, de nouveaux partenaires avec de belles perspectives pour les années à venir.

Plus que jamais le Cyclisme met le grand braquet!!!

Dirk Craen - Président de la European University   

Cela a été un grand plaisir de voir les progrès réalisés par l’UCI ces quatre dernières années, et la European University a été ravie de remettre à Brian le diplôme de Docteur honoris causa en droit civil, en reconnaissance de sa réussite. 

Robbert de Kock - PDG de la World Federation of the Sporting Goods Industry (WFSGI) - Organe représentant les intérêts de l’industrie du Sport, reconnu par le CIO

En tant que Président de la World Federation of the Sporting Goods Industry et représentant de l’industrie mondiale du vélo, nous avons pu constater que des progrès considérables avaient été réalisés ces quatre dernières années quant à la sécurité et l’innovation technologique. Le leadership naturel de Brian a conduit à la naissance de nouvelles perspectives et ses décisions autant judicieuses que mûrement réfléchies ont permis l’implication de tous les intervenants. Sa priorité a toujours été, et reste, d’améliorer la situation

des cyclistes. L’on devrait également se rendre compte rapidement que les conditions dont nous bénéficions aujourd’hui sont essentielles pour poursuivre nos investissements colossaux dans le cyclisme. Même si nous n’avons pas toujours obtenu ce que nous voulions, nous pouvons dire que Brian et son équipe ont fait preuve de professionnalisme tout au long de ces quatre années de collaboration, et l’industrie sera très heureuse de soutenir Brian pour son deuxième mandat de quatre ans en tant que Président.

Scott Kaylin - Co-fondateur et Président de Champion System

En tant que représentant d’une marque d’envergure mondiale de la communauté cycliste, je prends les soutiens aux candidats très au sérieux. Et je me sens obligé d’apporter mon concours à la réélection de Brian Cookson.

Sous sa direction, l’UCI a fait énormément progresser le cyclisme à travers le monde. Il comprend l’intérêt et le besoin de travailler avec les parties prenantes du monde extérieur, et s’est montré proactif dans sa collaboration avec l’industrie, intégrant ses besoins et préoccupations dans le développement du cyclisme.  

Jaimie Fuller - Président exécutif, Skins

Je soutiens Brian Cookson en tant que Président de l'UCI pour un nouveau mandat de 4 ans.

Le cyclisme a connu une histoire difficile avec le dopage, en particulier au cours des mandats des deux précédents Présidents.  Brian, au cours de son mandat actuel en tant que Président, a reconstruit les ponts avec l'Agence Mondiale Antidopage ainsi que l'ensemble de la communauté antidopage et a procédé à des modifications structurelles pour assurer l'indépendance des personnes en charge de l'antidopage et de son processus de sanctions.

Cependant, le changement culturel ne se produit pas du jour au lendemain car il s'agit d'un processus long et difficile. C'est pourquoi Brian a besoin de quatre années supplémentaires pour continuer son travail et apporter d'autres améliorations à la lutte antidopage, ainsi que dans l'administration du sport en général.

Un autre élément positif important de l'approche présidentielle de Brian est qu'il n'est pas un micro-manager. Brian prend toujours les décisions de manière collaborative: c'est un facilitateur qui permet à d'autres acteurs d'apporter de nouvelles idées pour le développement du cyclisme. Brian poursuit ses actions non pas par intérêt personnel mais par amour du cyclisme. Tout ce qui est bon pour les cyclistes, les équipes et les fans est bon pour le sport. Brian est un optimiste, porté sur le dialogue et l'intégration. C'est pour cela qu'il a tout mon soutien.

Rochelle Gilmore - Directrice générale de Wiggle High5

Depuis que Brian Cookson a été élu Président de l’UCI, j’ai pu observer un développement rapide et conséquent du cyclisme féminin. Honorant les engagements pris dans son programme électoral en faveur du développement du cyclisme féminin, Brian a travaillé sans relâche pour améliorer notre sport. En outre, Brian a consacré en personne de son temps et de son attention pour être présent aux principales Commissions Femmes, et ainsi contribuer à la planification de l’avenir du cyclisme féminin et le superviser. Je suis extrêmement impressionnée par l’implication très personnelle de Brian, par sa présence et par son engagement dans les processus de prise de décision jetant les bases du développement du cyclisme féminin pour en faire, à terme, un sport à part entière, réellement professionnel, et ce, à tous les niveaux. 

Parmi les développements du cyclisme féminin qui ont été défendus sous la direction de M. Cookson, on compte :  

  • L’affectation de ressources humaines au sein de l’UCI nécessaires à assurer que le développement du cyclisme féminin prenne la bonne direction. Cette affectation s’est accompagnée d’un soutien financier généreux venant appuyer les efforts de la Commission Femmes pour rendre le cyclisme féminin plus visible et faire en sorte qu’il soit mieux reconnu. 
  • Plus d’opportunités et de moyens d’être représentées dans les médias durant les dernières années, ce qui s’est révélé un facteur crucial pour le développement du cyclisme féminin.
  • La nomination de la première Vice-présidente de l’UCI en la personne de Tracey Gaudry.
  • Une Commission Femmes très active et très motivée.
  • L’intégration d’au minimum une femme dans chacune des commissions de l’UCI. 
  • La parité hommes/femmes dans toutes les commissions d’athlètes, avec un nombre égal de femmes et d’hommes. 

Je suis impliquée dans le cyclisme féminin international au niveau mondial depuis près de 20 ans, et jusqu’à ces dernières années, je ne voyais notre sport progresser qu’à petits pas. Sous la direction de Brian Cookson, j’ai pu être témoin de statistiques et de faits impressionnants au sein du cyclisme féminin de l’UCI ! À titre d’exemple, un calendrier de l’UCI Women’s WorldTour et des prize moneys de même valeur pour les hommes et les femmes lors de tous les Championnats du Monde UCI. 

Brian est un dirigeant efficace qui s’est appuyé sur sa position et sa foi dans le cyclisme féminin pour porter notre sport vers de nouveaux sommets ! C’est pour moi un grand privilège que d’avoir pu observer l’implication de Brian dans la planification de notre sport, mais également sa contribution, son influence et la passion dont il a fait preuve pour développer le cyclisme féminin.

Monica Santini - Directrice générale de Santini Maglificio Sportivo

Chez Santini, partenaire officiel de l'UCI pour les vêtements techniques, nous avons toujours su apprécier à leur juste valeur nos relations avec l’UCI, et nous avons vu de nombreux changements intervenir au sein de l’organisation au fil des ans.

Cependant, je peux en toute honnêteté déclarer que la présente direction, sous la conduite de M. Cookson, a permis des avancées réellement positives et progressistes qui profitent de très nombreuses manières au monde du cyclisme ; il me semble que ces aspects ne pourront qu’évoluer encore avec sa réélection.

Kristin Klein – Présidente de l’Amgen Tour of California et Vice-présidente exécutive de l’AEG

Grâce à la constance du soutien apporté par l’UCI sous la direction de Brian Cookson, l’Amgen Tour of California a continué à se développer et à évoluer.  L’idée de Brian de bâtir une organisation cycliste internationale forte, appuyant les programmes tant masculins que féminins, nous a non seulement aidés à donner plus de visibilité à notre course, mais a également aidé le cyclisme à remporter de nouvelles victoires dans de nombreuses catégories et sources de revenus.

Michael S. Gollner - Directeur exécutif du Madison Sports Group

Au Madison Sports Group, nous essayons de moderniser et d’améliorer notre version du cyclisme sur piste à travers nos Six Day Series. C’est donc avec émerveillement que j’ai observé les améliorations significatives que vous avez, au niveau de l’UCI, mis en place dans le cyclisme sur piste au fil du temps, et il me semble que l’événement de Hong Kong était une exquise démonstration de cette progression.

Mon équipe a toujours eu, et a encore, de nombreux contacts à tous les niveaux de l’UCI, et nous apprécions la coopération très constructive qui s’est instaurée avec des personnes de toute l’organisation. Le rôle d’un organe directeur doté de grandes compétences est crucial quel que soit le sport, et nous avons pu voir de nos propres yeux l’évolution très positive de l’UCI sous votre mandat. C’est pourquoi nous avons continué à augmenter nos investissements dans le cyclisme sur piste, et votre leadership et vos compétences nous ont donné la conviction que nous devions poursuivre dans cette voie.

Alain Bovay - Député et Syndic, St-Légier-La Chiésaz

Je tiens à exprimer ma plus grande gratitude pour votre engagement envers le sport et le cyclisme en général.

Grâce à vous et à vos talents de président, vous avez réussi à rétablir la réputation de l'UCI en Suisse. Tout le crédit vous revient.

Depuis votre arrivée dans la région du Canton de Vaud, vous avez rapidement noué des contacts et votre travail de première classe sur le terrain a considérablement payé. J'apprécie votre engagement incontestable envers l'UCI.

En tant qu'ancien journaliste sportif et cycliste (AIPS / UEPS), c'est en ma qualité de Député et de Syndic que je vous soutiens pleinement pour votre réélection en septembre prochain en Norvège, de sorte que la stabilité que vous avez apportée tout au long de ces années continuera à fleurir.

Je vous souhaite plein succès pour vos projets en cours en faveur du cyclisme mondial.

Sir Gary Verity - PDG de Welcome to Yorkshire

Pour assurer la future réussite de notre sport, il est impératif de pouvoir bénéficier d’un leadership fort et éclairé au plus haut niveau de l’organe directeur mondial du cyclisme.

Sans le leadership nécessaire, nous n’aurions pas investi dans le Tour de Yorkshire et n’en aurions pas fait ce qu’il est devenu aujourd’hui. De plus, nous n’aurions pas recherché des partenariats pour nous porter candidat et accueillir les Championnats du Monde Route, l’événement phare de l’UCI, qui se tiendra dans le Yorkshire en 2019.

Bob Howden - Président, et Jonathan Browning – Président du Conseil d’administration de British Cycling

Durant le mandat de Brian Cookson en tant que Président de British Cycling, notre fédération, au départ un organe en crise, a connu un revirement et s’est relevée pour connaître le succès. Cette réussite ne s’est pas uniquement traduite par des médailles, mais également par de meilleurs niveaux de participation, par l’accueil d’événements majeurs sur notre territoire, et par le fort engouement que le vélo a connu auprès des Britanniques. Ainsi, British Cycling a vu le nombre de ses membres multiplié par dix depuis que Brian a été élu Président pour la première fois.

Les réalisations de Brian au sein de l’UCI sont admirables, et il a dirigé cet organe directeur international avec intégrité. S’il est réélu, les quatre prochaines années lui donneront le temps de poursuivre sur sa lancée et de mener à bien les changements dont notre sport a besoin à l’échelle internationale.

C’est sans réserve que British Cycling recommande la réélection de Brian Cookson au poste de Président de l’UCI.