STATEMENT FROM BRIAN COOKSON

Version française ci-dessous.

David Lappartient, UCI Vice President and President of the UCI Professional Cycling Council has decided to run against me for the Presidency of the UCI.

I strongly believe that my track record of restoring integrity and credibility to the UCI, and developing cycling over the past four years, together with my plans for a final four year term as president, will be judged favourably by the cycling family at the UCI Congress in Bergen in September.

My plans can be read here together with some of the messages of support I have been proud to receive from across the cycling world, from those most familiar with the work of my administration.

This website also contains a summary of the many things which have been achieved over the last four years of my leadership of the UCI across anti-doping, governance, transparency, women's cycling, communication and the development of the sport. Having recently had confirmation from the IOC that at the Tokyo Games we will have additional medals for men's and women's events in both the Madison and BMX Freestyle, I am proud that cycling is now the third largest Olympic sport.

Having changed the constitution of the UCI to introduce term limits and improve the election process after the controversial events of four years ago, I respect other people's right to announce their candidature. I note that so far David Lappartient has not set out very much detail in his plan or any vision he may have beyond his well known personal ambition for the role. I look forward to debating what matters for the future of cycling over the coming months.


David Lappartient, vice-président de l'UCI et président du Conseil du Cyclisme Professionnel a décidé de se présenter contre moi à la présidence de l'UCI.

Je suis pleinement convaincu que le travail réalisé durant ces quatre dernières années pour développer le cyclisme et restaurer l’intégrité et la crédibilité de l’UCI, en plus des projets que je compte réaliser dans le cadre de mon dernier mandat de Président, seront jugés favorablement par la famille du cyclisme au Congrès de l'UCI à Bergen en septembre.

Mon programme est accessible ici. Vous y trouverez également un certain nombre de messages de soutien que je suis fier d’avoir reçu des quatre coins de la planète, de la part de ceux qui connaissent le mieux le travail de mon administration.

Ce site internet contient aussi un résumé des nombreuses avancées réalisées au cours des quatre dernières années sous mon leadership dans les domaines de l'antidopage, la gouvernance, la transparence, le cyclisme féminin, la communication et le développement du sport. Le plus récent témoignage de notre réussite a été l’octroi par le Comité International Olympique de quatre médailles supplémentaires pour les épreuves masculines et féminines de Madison et BMX Freestyle aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Et je suis fier que le cyclisme soit désormais le troisième plus grand sport olympique.

Après avoir modifié les Statuts de l'UCI pour introduire une limite de mandats et renforcé le processus électoral suite aux controverses de 2013, je respecte le droit donné à chacun de proposer sa candidature. Je constate que jusqu'à présent, David Lappartient n'a pas détaillé un quelconque plan ou vision qu'il pourrait avoir, si ce n’est une ambition personnelle bien connue pour ce rôle. Je suis impatient de débattre avec lui dans les mois à venir sur ce qui compte réellement pour l'avenir du cyclisme.