“INDIAN SUCCESS DEMONSTRATES GLOBAL GROWTH OF SPORT” SAYS COOKSON AT UCI JUNIOR TRACK WORLD CHAMPIONSHIPS IN ITALY

BC with India Junior cyclists.jpeg

Brian Cookson believes that cycling has become a substantially more global sport thanks to the investment made by the UCI since he became President in 2013.

The UCI has invested heavily in satellite centres in South Africa, Japan, India and Korea and Cookson believes that the progress made by India's women in the Team Sprint final proves that elite cycling is becoming far more competitive at international level.

UCI President Brian Cookson said: “Aleena Reji and Sushikale Agashe were given little chance but surprised all by qualifying for the final, competing closely with the likes of USA and Australia.

“It is a fantastic result for the junior athletes who prepared for the Worlds at the UCI World Cycling Centre in New Delhi.”

The facilities were opened in 2015 to help establish a world class team in time for the 2019 UCI Track Cycling World Championships and the Tokyo 2020 Olympic Games.

Its main aim is to create and develop a High-Performance structure that operates at all levels, from talent detection, to the coaching of Juniors through to Elite level. It focuses on coach education, mechanics training and the development of administrative, technical and medical staff.

Aleena Reji, Team Sprint finalist, said: “We are really happy to be here competing with the World's best Junior track cyclists. Being part of the UCI World Cycling Centre New Delhi has given us that opportunity and we were determined to do our best.”

RK Sharma, coach, India said: “It is great to be here with these talented young athletes and the UCI WCC Satellite Centre has given us the chance to show what Indian cyclists can do. This is just the beginning of an exciting future for Indian cycling.”

Cookson concluded: “One of my major pledges when I ran for UCI presidency in 2013 was to provide a huge boost for the growth and development of cycling worldwide, and India’s emergence is evidence of that succeeding.

“We’ve funded a number of athletes to support their training, equipment and participation at the Junior Track World Championships and Indian success demonstrates the global growth of the sport. 

“We’ve also seen a number of other competitive races, with world records broken eight times, highlighting that junior cycling is going from strength to strength and that can only be good for the sport in the future.” 

Cookson, who became President of the world governing body for the sport of cycling in 2013, is standing for a second term to build on the significant progress that has been made during the first four years of his Presidency. 

He aims to drive growth across all of cycling’s disciplines, accelerate international development, champion cycling for transport and leisure, ensure there is equal opportunity for men and women to participate and compete, build on cycling’s restored credibility and ensure the UCI continues to drive excellence in its operations.  

The UCI election will take place in Bergen, Norway, in late September.  
 


« LE SUCCÈS RENCONTRÉ EN INDE TÉMOIGNE DE L’ESSOR DU CYCLISME AU NIVEAU MONDIAL »

A DÉCLARÉ BRIAN COOKSON LORS DES CHAMPIONNATS DU MONDE DE CYCLISME SUR PISTE JUNIORS EN ITALIE

Pour Brian Cookson, la pratique du cyclisme s’est sensiblement développée à l’échelle mondiale grâce aux investissements apportés par l’UCI depuis son élection au poste de président en 2013.

L’UCI a investi massivement en faveur des centres satellites implantés en Afrique du Sud, au Japon, en Inde et en Corée. Brian Cookson estime que la progression des Indiennes en finale de la vitesse par équipes prouve que la compétition s’intensifie à l’échelle internationale pour le cyclisme de haut niveau.

Selon le Président de l’UCI, « Aleena Reji et Sushikale Agashe étaient loin de partir favorites. Elles ont pourtant surpris tout le monde en se qualifiant pour la finale, et elles ont sérieusement concurrencé les cyclistes américaines et australiennes.

C’est un résultat fantastique pour les juniors qui ont préparé les championnats du monde au Centre Mondial du Cyclisme UCI de New Delhi. »

Ce centre a été ouvert en 2015 dans le but de former une équipe de très haut niveau à temps pour les Championnats du Monde de cyclisme sur Piste UCI de 2019 et les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

L’objectif principal est de mettre en place et de développer une structure ultra‑performante sur tous les plans, depuis la découverte des talents jusqu’à l’entraînement des athlètes de la catégorie Junior à la catégorie Élite. L’accent est mis sur la formation des entraîneurs et des mécaniciens, et le développement du personnel administratif, technique et médical.

Aleena Reji, finaliste de l’épreuve de vitesse par équipes, déclare : « Nous sommes très heureuses d’être ici pour affronter les meilleurs coureurs juniors au monde. Le fait d’être intégrées au Centre Mondial du Cyclisme UCI de New Delhi nous a permis de saisir cette opportunité, et nous sommes déterminées à donner le meilleur de nous-mêmes. »

Un avis partagé par RK Sharma, entraîneur de l’équipe indienne : « C’est formidable d’être ici avec ces jeunes athlètes talentueux. Grâce au centre satellite du CMC UCI, nous avons pu montrer ce dont les cyclistes indiens sont capables. Ce n’est que le début de ce qui s’annonce être un avenir florissant pour le cyclisme en Inde. »

Brian Cookson a ajouté pour conclure : « Lors de ma candidature à la présidence de l’UCI en 2013, l’une de mes promesses était de dynamiser la croissance et le développement du cyclisme dans le monde. L’émergence de l’Inde dans cette discipline prouve que nous y sommes parvenus. »

« Nous apportons également une aide financière à de nombreux athlètes, pour faciliter leur entraînement, leur équipement et leur participation aux Championnats du Monde de Cyclisme sur Piste Juniors. Le succès rencontré en Inde témoigne d’ailleurs de l’essor de cette discipline au niveau mondial. »

Nous avons aussi assisté à plusieurs autres courses, au cours desquelles huit records ont été battus. Cela montre que les cyclistes juniors ne cessent de progresser, ce qui ne peut être que bénéfique pour l’avenir de ce sport. »

Élu Président de la première organisation mondiale de cyclisme en 2013, Brian Cookson a décidé de briguer un second mandat afin de consolider les avancées majeures obtenues pendant ses quatre premières années de présidence.

Son objectif est de favoriser le développement de toutes les disciplines cyclistes, accélérer le développement international, promouvoir le vélo comme moyen de transport et loisir, garantir l’égalité des chances hommes/femmes en termes de participation et de compétition, asseoir la crédibilité retrouvée et continuer à valoriser l’excellence dans les activités de l’UCI.