“SATELLITE CENTRES CAN TAKE CYCLING TO THE NEXT LEVEL” SAYS COOKSON

Elite Pan American Track Championships ceremony.jpeg

Brian Cookson believes that smaller nations can now compete with established cycling powerhouses thanks to support from the UCI.

Speaking at the new National Cycling Centre in Couva, Trinidad, where the Elite Pan American Track Championships have been taking place, Cookson underlined his commitment to the global development of cycling and his intention to see even more done if he is re-elected as UCI President for the next four years.

UCI President Brian Cookson said: “I visited the new velodrome for the first time this weekend and I was very impressed. It is a superb facility that any country would be proud of.

“It is clear resources have been invested wisely to make the velodrome a superb hub for the development of cycling in Trinidad and Tobago and the wider Pan American region. This facility will unlock many doors for many athletes for decades to come.

“I made it one of the most important targets for my first four years to show how developing talent can make a breakthrough in world cycling across all disciplines.

“We are seeing athletes from smaller nations competing at the highest level now because we are able to provide the support and funding that they need. What we are doing at the moment is to channel all this through Switzerland where the UCI is based, which is working at capacity. So what we want to do is establish more satellite centres in every region and sub-continent in the world.”

Cookson presented his vision for the next four years to delegates from the Pan American Cycling Confederation (COPACI) and also watched the Track Championships during his visit.

President of the Pan-American Cycling Confederation (COPACI), José Manuel Peláez, said: “I would like to thank UCI President Brian Cookson for visiting the Pan American Track Championships in the magnificent Velodrome here in Trinidad and Tobago.

“COPACI is pleased to support the proposal to establish a satellite centre of the UCI's World Cycling Centre here, and we look forward to helping UCI, the Trinidad and Tobago Cycling Federation (TTCF) and the Trinidad and Tobago government develop and deliver this important project for the future of cycling in our region.

“We also took the opportunity to discuss with President Cookson his manifesto for the upcoming presidential election. We heard the details of his six-point strategic plan for the future and how that could further develop cycling in the COPACI region.”

TTCF President Robert Farrier said: “The visit of UCI President Brian Cookson has been very inspiring for us. He has pledged UCI support for the establishment of a World Cycling Centre Satellite Centre for this region.

“We will now work together with him and with the Trinidad and Tobago government to put together a plan and proposal. President Cookson has always been supportive of Caribbean cycling, we hoped to gain his support and we are absolutely delighted to have gained his commitment to our aspirations.”

Cookson, who became President of the world governing body for the sport of cycling in 2013, is standing for a second term to build on the significant progress that has been made during the first four years of his Presidency.

He aims to drive growth across all of cycling’s disciplines, accelerate international development, champion cycling for transport and leisure, ensure there is equal opportunity for men and women to participate and compete, build on cycling’s restored credibility and ensure the UCI continues to drive excellence in its operations.


« GRÂCE AUX CENTRES SATELLITE, LE CYCLISME POURRA PASSER À LA VITESSE SUPÉRIEURE », AFFIRME COOKSON

Brian Cookson considère que les petits pays peuvent désormais concurrencer les grandes nations du cyclisme grâce au soutien de l’UCI.

Lors d’une conférence donnée au nouveau Centre national du cyclisme de Couva, Trinité, où se sont tenus les Championnats panaméricains de cyclisme de haut niveau sur piste, Cookson a souligné son engagement pour le développement global du cyclisme et son intention de poursuivre les changements amorcés s’il est réélu au poste de président de l’UCI pour les quatre années à venir.

Comme l’affirme Brian Cookson, président de l’UCI : « J’ai visité le nouveau vélodrome pour la première fois ce week-end et j’ai été vraiment impressionné. C’est une superbe structure dont n’importe quel pays pourrait être fier.

Nous avons investi de façon judicieusepour que le vélodrome devienne une pièce centrale du développement du cyclisme à Trinité-et-Tobago et dans la région panaméricaine. Cette structure permettra d’ouvrir des portes à de nombreux athlètes au cours des décennies à venir.

L’un des principaux objectifs que je m’étais fixé pour mes quatre premières années était de montrer comment les étoiles montantes du cyclisme peuvent percer dans toutes les disciplines du cyclisme mondial.

Nous voyons désormais des athlètes de petits pays au plus haut niveau, car nous sommes en mesure de leur offrir le soutien et les fonds dont ils ont besoin. À l’heure actuelle, tout se passe en Suisse, car c’est là qu’est basée l’UCI, mais la capacité maximale est atteinte. Nous voulons donc créer d’autres centres satellite dans toutes les régions et sous-continents du monde. »

Au cours de sa visite, Cookson a également présenté aux délégués de la Confédération panaméricaine de cyclisme (COPACI) sa vision pour les quatre prochaines années et assisté aux Championnats de cyclisme sur piste.

José Manuel Peláez, président de la Confédération panaméricaine de cyclisme (COPACI), a affirmé : « Je tiens à remercier Brian Cookson, président de l’UCI, pour avoir assisté aux Championnats panaméricains de cyclisme sur piste dans ce merveilleux vélodrome de Trinité-et-Tobago.

La COPACI appuie la proposition de création d’un centre satellite du Centre mondial du cyclisme de l’UCI ici et est disposée à aider l’UCI, la Fédération de cyclisme de Trinité-et-Tobago (TTCF) et le gouvernement de Trinité-et-Tobago à développer et mettre en œuvre cet important projet pour l’avenir de notre région.

Nous en avons également profité pour discuter avec le président Cookson de sa profession de foi pour l’élection présidentielle à venir. Il nous a présenté les détails de son plan stratégique en six points portant sur l’avenir du cyclisme et expliqué comment celui-ci contribuera à développer davantage le cyclisme dans la région COPACI. »

Robert Farrier, président de la TTCF, a déclaré : « La visite de Brian Cookson, président de l’UCI, nous a grandement inspirée. Il a offert le soutien de l’UCI pour créer un centre satellite du Centre mondial du cyclisme dans cette région.

Nous travaillerons en partenariat avec lui et le gouvernement de Trinité-et-Tobago pour mettre en œuvre un plan et une proposition. Le président Cookson a toujours soutenu le cyclisme caribéen ; nous espérions son soutien et sommes absolument ravis qu’il se soit engagé pour notre cause. »

Élu président de la première organisation mondiale de cyclisme en 2013, Brian Cookson a décidé de briguer un second mandat afin de consolider les avancées majeures obtenues pendant ses quatre premières années de présidence.

Son objectif est de favoriser le développement de toutes les disciplines cyclistes, d’accélérer le développement international, de promouvoir le vélo comme moyen de transport et loisir, de garantir l’égalité des chances hommes/femmes en termes de participation et de compétition, d’asseoir la crédibilité retrouvée et de continuer à valoriser l’excellence dans les activités de l’UCI.